Dans le sud de la Tunisie se trouve un petit village berbère de 700 habitants. Connu sous le nom du “Village Caméléon”, il abrite des maisons troglodytes qui se confondent avec la montage du Dahar. Les habitants vivent exclusivement de métiers artisanaux traditionnels : tissage de tapis berbères, culture de miel, de halfa, élevage de moutons et chèvres.

Il y a quelques années, une coopérative a été créée ayant pour objectif l’émancipation économique des femmes du village en leur permettant de générer des revenus décents et réguliers. Le projet vise ainsi  à valoriser le savoir-faire traditionnel et les métiers artisanaux d’origine berbère, afin de contribuer au développement économique de leur communauté.

Véritables ambassadrices du patrimoine culturel berbère, les artisanes intégrées au projet maîtrisent parfaitement le tissage traditionnel des tapis (kilim, margoum, bakhnoug). Afin de leur permettre de mieux vendre leur production, les artisanes sont encadrées et formées à de nouvelles techniques écologiques de production. S’appuyant sur la richesse du patrimoine floral de la région, elles ont ainsi découvert une méthode écologique de teinture naturelle de la laine.

A visée solidaire, le projet permet à ces femmes artisanes talentueuses de s’intégrer au marché dans un esprit de commerce équitable afin de contribuer au développement du village et au bien-être de leurs familles. En valorisant le savoir-faire traditionnel de tissage de tapis, les artisanes contribuent également à préserver le patrimoine culturel des villages berbères tunisiens en voie de disparition.

Pour découvrir la collection de tapis kilims La Viguela, c’est ici !

Leave a Reply