L’alfa, ou halfa, est une plante graminée vivace très présente en Tunisie et notamment dans la région marginalisée de Kasserine, où elle pousse en formant de vastes nappes. Bien que non certifiée puisque sauvage, l’alfa est une fibre biologique et hypoallergénique. Ne pouvant se faire qu’à la main, sa récolte est ardue et se raréfie, menaçant la pérennité de cet artisanat local d’exception.

Les tiges, qui ne dépassent pas un mètre de haut, sont cueillies à la main entre mai et juillet, en les enroulant autour de bâtonnets pour les arracher sans endommager les graines. Ce travail manuel extrêmement ardu est essentiellement féminin et constitue l’unique moyen de subsistance pour de nombreuses artisanes.

Avant d’être travaillée, la fibre de l’alfa nécessite d’être trempée une nuit entière pour la rendre malléable. Parfois, elle est teinte avec des colorants végétaux dont seuls quelques initiés connaissent les recettes et devient ainsi, selon les dosages employés, marron ou noire.

Suite à cette préparation, l’alfa est tressé ou noué selon des techniques ancestrales, entièrement à la main ou avec quelques outils rudimentaires, afin d’en faire des paniers, corbeilles, nattes, etc.

Hirfa, association tunisienne pour la promotion et la sauvegarde des métiers du patrimoine artisanal, aide à préserver et mettre en valeur l’artisanat de l’alfa. Ce projet vise à pérenniser ce savoir-faire en le transmettant aux jeunes générations, encadrer les artisanes pour développer des produits de qualité dans un esprit de développement durable et commerce équitable, puis optimiser la visibilité des artisanes et de leurs articles pour favoriser leur commercialisation.

Les créations en alfa sont à retrouver sous forme de corbeille, sets de table et plateaux.

Leave a Reply